Un certain renouveau

La période révolutionnaire voit le déclin de la marbrure en France au profit des papiers à la colle et plus tardivement des "faux marbrés" issus de techniques très différentes (voir menu). Cependant, les papiers marbrés encore produits bénéficieront des progrès de la chimie permettant l'élaboration de nouvelles teintes souvent plus saturées.De plus, l'introduction de substances chimiques dans la couleur même, permettra l'élaboration de nouveaux effets donc de nouveaux motifs, en particulier dans la catégorie des cailloutés. Le caillouté "empire" et le cailllouté "agate" (ou "marbré français") vont connaître un engouement qui favorisera un regain de production en France. Les autres pays européens, en particulier l'Allemagne et l'Angleterre contriburont également à ce renouveau.

Peignes 19ème

 
En France à partir de 1850 la mode est au pastiche et l'art de la marbrure n'y échappe pas : le "petit peigne" droit du 17ème siècle est réinterprété avec une dominante rouge foncée et rebaptisé le "non pareil". Les coquilles et les peignes du 18ème réapparaissent dans de nouvelles palettes de couleur et présentent une grande régularité des motifs. Le glaçage, caractéristique de cette période (calandrage ou vernis cellulosique) permet l'obtention d'un" effet miroir" accentuant la vivacité et la profondeur des couleurs.

6 images

©© 11 22 33 44 55

fabrication

Suivez les différentes étapes de fabrication des papiers à travers les différentes images ci-dessous

  • IMGP0200.jpg

    Pigments en poudre déstinés à être liés avec du fiel de boeuf, puis dilués à l'eau.

  • IMGP0227.jpg

    Les pigments broyés sont mis en pâte et dilués.

  • photo_bac.jpg

    Le bac en inox contient la solution de gomme sur laquelle on vient déposer la couleur.

  • IMGP0340.jpg

    Le motif "feuille de chêne" est finalisé et s'étend sur toute la superficie du bac, prêt à être imprimé par transfert sur une feuille de même format.

  • IMGP0312.jpg

    Détail du motif "feuille de chêne" dessiné sur le bain, "en flottaison".

  • IMGP0343.jpg

    Pose de la feuille sur le bain en vue de l'impression du motif.

  • IMGP0317.jpg

    Les couleurs sont tirées avec un peigne.

  • IMGP0360.jpg

    Les couleurs sont tirées avec une pointe.

  • ATELIERIMGP0327.jpg

    Le motif "feuille de chêne" en cours d'élaboration

  • IMGP0150.jpg

    Balais de chiendent utilisés pour projeter la couleur sur le bain.Série de peignes de divers écartements utilisés pour tirer la couleur et réaliser les motifs peignés.

  • IMGP0137.jpg

    Série de peignes de divers écartements utilisés pour tirer la couleur et réaliser les motifs peignés.Les couleurs sont disposées précisément sur le bain avant d'être organisées en fonction du motif recherché.

  • IMGP0310.jpg

    Les couleurs sont disposées précisément sur le bain avant d'être organisées en fonction du motif recherché.

  • IMGP0348.jpg

    Détail du motif "feuille de chêne" dessiné sur le bain, "en flottaison".