Un certain renouveau

La période révolutionnaire voit le déclin de la marbrure en France au profit des papiers à la colle et plus tardivement des "faux marbrés" issus de techniques très différentes (voir menu). Cependant, les papiers marbrés encore produits bénéficieront des progrès de la chimie permettant l'élaboration de nouvelles teintes souvent plus saturées.De plus, l'introduction de substances chimiques dans la couleur même, permettra l'élaboration de nouveaux effets donc de nouveaux motifs, en particulier dans la catégorie des cailloutés. Le caillouté "empire" et le cailllouté "agate" (ou "marbré français") vont connaître un engouement qui favorisera un regain de production en France. Les autres pays européens, en particulier l'Allemagne et l'Angleterre contriburont également à ce renouveau.

Cailloutés oeil de chat

 
De nouveaux motifs cailloutés voient le jour en Allemagne, autre grand centre de la production de papiers marbrés en Europe, et ce jusqu'au début du vingtième siècle : le caillouté "oeil de chat" vers 1840 et le "schroëtel", dont l'effet particulier d'irisation est dû à l'adjonction de potasse dans la couleur noire.
Les cailloutés "veinés", avec ou sans effet "ombré" sont d'origine anglaise et viennent renouveler les cailloutés d'inspiration turque : ils se caractérisent par de grands aplats parsemés de grandes veines longues et souples. L'effet "ombré" (droit ou courbe) est dû au mouvement saccadé donné à la feuille lors de la pose de celle ci sur le bain au moment de l'impression.

3 images

©© 11 22

fabrication

Suivez les différentes étapes de fabrication des papiers à travers les différentes images ci-dessous

  • IMGP0200.jpg

    Pigments en poudre déstinés à être liés avec du fiel de boeuf, puis dilués à l'eau.

  • IMGP0227.jpg

    Les pigments broyés sont mis en pâte et dilués.

  • photo_bac.jpg

    Le bac en inox contient la solution de gomme sur laquelle on vient déposer la couleur.

  • IMGP0340.jpg

    Le motif "feuille de chêne" est finalisé et s'étend sur toute la superficie du bac, prêt à être imprimé par transfert sur une feuille de même format.

  • IMGP0312.jpg

    Détail du motif "feuille de chêne" dessiné sur le bain, "en flottaison".

  • IMGP0343.jpg

    Pose de la feuille sur le bain en vue de l'impression du motif.

  • IMGP0317.jpg

    Les couleurs sont tirées avec un peigne.

  • IMGP0360.jpg

    Les couleurs sont tirées avec une pointe.

  • ATELIERIMGP0327.jpg

    Le motif "feuille de chêne" en cours d'élaboration

  • IMGP0150.jpg

    Balais de chiendent utilisés pour projeter la couleur sur le bain.Série de peignes de divers écartements utilisés pour tirer la couleur et réaliser les motifs peignés.

  • IMGP0137.jpg

    Série de peignes de divers écartements utilisés pour tirer la couleur et réaliser les motifs peignés.Les couleurs sont disposées précisément sur le bain avant d'être organisées en fonction du motif recherché.

  • IMGP0310.jpg

    Les couleurs sont disposées précisément sur le bain avant d'être organisées en fonction du motif recherché.

  • IMGP0348.jpg

    Détail du motif "feuille de chêne" dessiné sur le bain, "en flottaison".