IMGP0438

Une mécanique des fluides

ATELIERIMGP0327

La technique de la marbrure consiste à faire flotter des couleurs à la surface d'un liquide , de les organiser à l'aide de peignes ou d'une pointe afin de créer un motif. L'impression se fait ensuite par transfert direct sur une feuille de papier délicatement posée sur la surface liquide. IMGP0232

Plusieurs types de matières colorées conviennent à la marbrure mais la reproduction de papiers anciens exige d’utiliser des couleurs à l'eau, seules susceptibles d'être travaillées au fiel de boeuf. Ce dernier optimise la flottaison des couleurs à la surface du bain. IMGP0436
Ces couleurs peuvent être préparées à partir de pigments purs finement broyés ou se trouver déjà prêtes à l'emploi ( gouaches, aquarelles) Tous les papiers conviennent à l'impression excepté les papiers glaçés. Les papiers marbrés anciens étaient faits sur des papiers vergés “à la forme” et de faible grammage.Vers 1830, les papiers "bulle"" (vélins : sans vergeures ni pontuseaux) firent leur apparition. Quoique de médiocre qualité, ils permettaientpar polissage l’obtention d’un rendu très brillant.

L'élaboration du motif.

IMGP0153IMGP0343IMGP0285

19eme bis19emeLes outils du marbreur sont très souvent fabriqués par lui même, en particulier les peignes et les pinceaux de chiendent permettant la projection des couleurs. La pointe ou les peignes de différents écartements permettent d'obtenir les motifs dits "peignés". Les pinceaux de chiendent permettent d'obtenir les motifs dits "cailloutés" dont l'aspect veiné s'approche de celui du marbre. Le papier posé directement à la surface du bain absorbe l'encre par capillarité : la composition est alors fidèlement transférée. Le papier est ensuite mis à sécher, puis reçoit ou non un polissage manuel à l'aide d'une pierre dure (l'agate) qui lui donnera un aspect satiné

fabrication

Suivez les différentes étapes de fabrication des papiers à travers les différentes images ci-dessous

  • IMGP0200.jpg

    Pigments en poudre déstinés à être liés avec du fiel de boeuf, puis dilués à l'eau.

  • IMGP0227.jpg

    Les pigments broyés sont mis en pâte et dilués.

  • photo_bac.jpg

    Le bac en inox contient la solution de gomme sur laquelle on vient déposer la couleur.

  • IMGP0340.jpg

    Le motif "feuille de chêne" est finalisé et s'étend sur toute la superficie du bac, prêt à être imprimé par transfert sur une feuille de même format.

  • IMGP0312.jpg

    Détail du motif "feuille de chêne" dessiné sur le bain, "en flottaison".

  • IMGP0343.jpg

    Pose de la feuille sur le bain en vue de l'impression du motif.

  • IMGP0317.jpg

    Les couleurs sont tirées avec un peigne.

  • IMGP0360.jpg

    Les couleurs sont tirées avec une pointe.

  • ATELIERIMGP0327.jpg

    Le motif "feuille de chêne" en cours d'élaboration

  • IMGP0150.jpg

    Balais de chiendent utilisés pour projeter la couleur sur le bain.Série de peignes de divers écartements utilisés pour tirer la couleur et réaliser les motifs peignés.

  • IMGP0137.jpg

    Série de peignes de divers écartements utilisés pour tirer la couleur et réaliser les motifs peignés.Les couleurs sont disposées précisément sur le bain avant d'être organisées en fonction du motif recherché.

  • IMGP0310.jpg

    Les couleurs sont disposées précisément sur le bain avant d'être organisées en fonction du motif recherché.

  • IMGP0348.jpg

    Détail du motif "feuille de chêne" dessiné sur le bain, "en flottaison".